Commit 00b64085 authored by Sébastien Villemot's avatar Sébastien Villemot

Première version complète.

parent 11099a57
......@@ -8,6 +8,7 @@
\usepackage[T1]{fontenc}
\usepackage{lmodern}
\usepackage[copyright]{ccicons}
\usetheme{JuanLesPins}
......@@ -18,7 +19,7 @@
}
\mode<handout>{
\pgfpagesuselayout{2 on 1}[a4paper,border shrink=5mm]
\pgfpagesuselayout{8 on 1}[a4paper,border shrink=5mm]
\usecolortheme{seagull}
%\setbeameroption{show notes}
}
......@@ -68,14 +69,16 @@
\item d'équilibre général
\end{itemize}
\note<1>{Tout dépend du sens qu'on donne à «équilibre général» (GE):
\note[item]<1>{Tout dépend du sens qu'on donne à «équilibre général» (GE):
\begin{itemize}
\item Si GE=bouclage macro, alors même un modèle post-keynésien peut être D-S-GE.
\item Dans l'acceptation usuelle de DSGE, GE est plus spécifique que bouclage…
\item …mais moins spécifique que l'équilibre Walrasien à la Arrow-Debreu (qui suppose concurrence
pure et parfaite en information complète).
\item Si GE=équilibre Walrasien à la Arrow-Debreu (qui suppose concurrence
pure et parfaite en information complète), alors trou spécifique
\item DSGE entre les deux
\end{itemize}
}
\note[item]<1>{Acronyme français: MEGIS (modèles d'équilibre général
intertemporels stochastiques)}
\bigskip
\pause
......@@ -88,7 +91,7 @@
\end{frame}
\begin{frame}[shrink=5]
\frametitle{Citation de Jordi Galí (2002)}
\frametitle{Citation de Jordi Galí}
\begin{quotation}
“The New Keynesian paradigm arose in the 1980s as an
......@@ -112,6 +115,8 @@ frameworks
reflect a natural synthesis of the New Keynesian and real business cycle
approaches.”
\end{quotation}
\note{Source: Jordi Galí and Mark Gertler, “Macroeconomic Modeling for Monetary
Policy Evaluation”, Journal of Economic Perspectives, 21(4), 2007}
\end{frame}
\begin{frame}
......@@ -127,7 +132,7 @@ approaches.”
Friedman}
\item<5-> Prix équilibrant offre et demande sur tous les marchés
\note<5>{$\Rightarrow$ pas de stocks}
\item<6-> Pas de circuit monétaire explicite
% \item<6-> Pas de circuit monétaire explicite
\end{itemize}
\end{block}
\begin{block}<1->{Ingrédients de la nouvelle école keynésienne}
......@@ -146,9 +151,10 @@ approaches.”
\frametitle{Propriétes principales du modèle}
\begin{block}<1->{Keynésien à court terme}
\begin{itemize}
\item un choc de demande stimule temporairement l'activité, au prix d'une
poussée inflationniste
\item politiques monétaire et budgétaire efficaces pour la stabilisation macroéconomique
\item choc de demande: activité $\nearrow$, puis inflation $\nearrow$
\item politiques monétaire et budgétaire efficaces pour la stabilisation
macroéconomique
\item multiplicateur budgétaire potentiellement élevé
\end{itemize}
\end{block}
\note<1>{RBC: cycle économique = ajustement optimal et
......@@ -374,8 +380,15 @@ i_t &= -\log Q_t & & \text{(taux d'intérêt nominal)} \\
\bigskip
\alert{Chômage volontaire}: \\
on veut travailler moins après un choc de richesse positif ou une baisse de salaire
\alert{Chômage volontaire}!
\bigskip
On veut travailler moins après:
\begin{itemize}
\item un choc de richesse positif
\item ou une baisse de salaire (à richesse constante)
\end{itemize}
\note{Mentionner Diamond-Mortenssen-Pissarides}
\end{frame}
......@@ -384,14 +397,15 @@ on veut travailler moins après un choc de richesse positif ou une baisse de sal
\begin{frame}
\frametitle{Technologie de production, demande et prix}
\begin{itemize}
\item Chaque entreprise $i$ a accès a la technologie:
\item Technologie de l'entreprise $i$:
$$Y_t(i) = A_t N_t(i)^{1-\alpha}$$
$A_t$ est la productivité totale des facteurs (exogène, commune à toutes les
entreprises)
\item Demande adressée à l'entreprise:
$A_t$ est la productivité totale des facteurs
\note{PTF: exogène, commune à toutes les
entreprises}
\item Demande adressée à l'entreprise $i$:
$$Y_t(i) = \left(\frac{P_t(i)}{P_t}\right)^{-\varepsilon} C_t$$
avec $C_t$ et $P_t$ donnés (entreprise infinitésimale)
\item La décision porte donc sur le prix $P_t(i)$
\item Décision sur le prix $P_t(i)$
\item Prix rigides à la Calvo: probabilité $\theta$ (par période) de
pouvoir modifier le prix $P_t(i)$
\end{itemize}
......@@ -405,11 +419,12 @@ on veut travailler moins après un choc de richesse positif ou une baisse de sal
\begin{itemize}
\item $\Pi_t = \frac{P_t}{P_{t-1}}$: inflation (brute)
\item $P_t^*$: prix choisi par les entreprises qui réoptimisent
\note{C'est le même prix pour toutes les entreprises qui réoptimisent, par symétrie}
\note[item]{Même prix choisi par toutes les entreprises qui réoptimisent, par symétrie}
\end{itemize}
\bigskip
Version log-linéarisée (autour d'un état stationnaire avec zéro
inflation, c.-à-d. $\Pi=1$):
Version log-linéarisée:
\note[item]{Log-linéarisation autour d'un état stationnaire avec zéro
inflation, c.-à-d. $\Pi=1$}
$$\pi_t = (1-\theta)(p_t^* - p_{t-1})$$
$\pi_t = \log \Pi_t$ est le taux d'inflation
\end{frame}
......@@ -420,7 +435,7 @@ où $\pi_t = \log \Pi_t$ est le taux d'inflation
$$\max_{P_t^*} \sum_{k=0}^{\infty} \theta^k\, \mathbb{E}_t \left\{
\Lambda_{t,t+k} \underbrace{\left[P_t^* Y_{t+k|t} -
\Psi_{t+k}(Y_{t+k|t})\right]}_{\text{Profit en }t+k}\right\}$$
\note{L'optimisation ne se fait que sur les branches de l'arbre des probabilités où le prix n'est pas réoptimisé}
\note{Optimisation uniquement sur les branches de l'arbre des probabilités où le prix n'est pas réoptimisé}
avec:
\begin{itemize}
\item Demande adressée:
......@@ -450,51 +465,52 @@ Cas particulier sans rigidités nominales ($\theta=0$):
$$P_t^* = \mathcal{M}\,\psi_{t|t}$$
\end{frame}
\begin{frame}[allowframebreaks]
\begin{frame}
\frametitle{Courbe de Phillips}
\begin{itemize}
\item Condition d'optimalité log-linéarisée:
$$p_t^* = (1-\beta\,\theta)\sum_{k=0}^{\infty}(\beta\,\theta)^k
\,\mathbb{E}_t\left\{\widehat{mc}_{t+k|t} + p_{t+k}\right\}$$
$\widehat{mc}_{t+k|t}$ est la (log-déviation du) cout marginal réel (spécifique à l'entreprise)
\item Se réécrit:
% \item Condition d'optimalité log-linéarisée:
%$$p_t^* = (1-\beta\,\theta)\sum_{k=0}^{\infty}(\beta\,\theta)^k
%\,\mathbb{E}_t\left\{\widehat{mc}_{t+k|t} + p_{t+k}\right\}$$
%où $\widehat{mc}_{t+k|t}$ est la (log-déviation du) cout marginal réel (spécifique à l'entreprise)
Condition d'optimalité log-linéarisée et réarrangée:
$$\pi_t = \beta\,\mathbb{E}_t\pi_{t+1} + \lambda\,\widehat{mc}_t$$
$\lambda =
\frac{(1-\theta)(1-\beta\,\theta)(1-\alpha)}{\theta(1-\alpha+\alpha\,\varepsilon)}
> 0$ et où la (log-déviation du) cout marginal moyen de l'économie est:
$$\widehat{mc}_t = \left(\sigma+\frac{\phi+\alpha}{1-\alpha}\right)\widehat{y}_t
- \frac{1+\phi}{1-\alpha}\widehat{a}_t$$
\note[item]{Rappeler que le cout marginal est l'inverse des marges: quand les marges
sont faibles, l'inflation augmente car les entreprises veulent restaurer
\note[item]{Le cout marginal est l'inverse des marges: marges $\searrow$
$\Rightarrow$ inflation $\nearrow$ car les entreprises veulent restaurer
leurs marges}
\item La courbe de Phillips peut donc se réécrire:
Peut encore se réécrire:
$$\pi_t = \beta\,\mathbb{E}_t\pi_{t+1} + \kappa\, \widehat{y}_t -
\zeta\,\widehat{a}_t $$
$\kappa = \lambda\left(\sigma + \frac{\varphi+\alpha}{1-\alpha}\right) >
0$ et $\zeta = \lambda\frac{1+\phi}{1-\alpha} > 0$
\note[item]{La courbe est purement tournée vers le futur; on verra avec SW comment
rajouter de l'inertie du passée}
\end{itemize}
\end{frame}
\subsection{Bouclage du modèle}
\begin{frame}
\frametitle{Équilibre sur le marché des biens}
\begin{itemize}
\item Pour chaque bien différencié $i$:
Pour chaque bien différencié $i$:
$$C_t(i) = Y_t(i)$$
\item Production agrégée:
Production agrégée:
$$Y_t = \left(\int_0^1 Y_t(i)^{\frac{\varepsilon-1}{\varepsilon}}
\,\mathrm{d}i\right)^{\frac{\varepsilon}{\varepsilon-1}}$$
\item D'où:
D'où:
$$C_t = Y_t$$
\item L'équation d'Euler devient la courbe IS dynamique:
L'équation d'Euler devient la \alert{courbe IS dynamique}:
$$\widehat{y}_t = \mathbb{E}_t\widehat{y}_{t+1} - \frac{1}{\sigma}(i_t -
\mathbb{E}_t\pi_{t+1} - \rho)$$
\note{La courbe est purement tournée vers le futur; on verra avec SW comment
rajouter de l'inertie du passée}
\end{itemize}
\end{frame}
\begin{frame}
......@@ -517,9 +533,9 @@ $$\widehat{y}_t = \widehat{a}_t + (1-\alpha)\widehat{n}_t$$
\begin{frame}
\frametitle{Politique monétaire}
Le modèle est bouclé avec une règle de Taylor:
Modèle bouclé avec une règle de Taylor:
$$i_t = \rho + \phi_{\pi}\,\pi_t + \phi_y\, \widehat{y}_t + \nu_t$$
$\nu_t$ est le choc de politique monétaire (auto-corrélé)
$\nu_t$ est le choc de politique monétaire
\end{frame}
\begin{frame}
......@@ -581,21 +597,25 @@ $\rho_{\nu}$ & 0.5 &
\begin{frame}
\frametitle{Les anticipations rationnelles}
\begin{itemize}
\item<1-> Hypothèses:
\begin{enumerate}
\item<2-> les agents sont parfaitement rationnels
\item<3-> les agents connaissent le modèle
\item<4-> les agents observent toutes les variables courantes et passées
\item<5-> ceci est une connaissance commune: les agents savent que les autres
savent, ils savent que les autres savent qu'ils savent, …
\end{enumerate}
\item<6-> Par conséquent, les anticipations des agents sont la meilleure
\begin{block}{Hypothèses}<1->
\begin{enumerate}
\item<2-> les agents sont parfaitement rationnels
\item<3-> les agents connaissent le modèle
\item<4-> les agents observent toutes les variables courantes et passées
\item<5-> ceci est une connaissance commune: les agents savent que les autres
savent, ils savent que les autres savent qu'ils savent, …
\end{enumerate}
\end{block}
\bigskip
\onslide<6->
Par conséquent, les anticipations des agents sont la meilleure
prédiction du futur, étant donnée la connaissance du modèle et des données
\note[item]<6>{Les agents ont les mêmes anticipations qu'un économètre}
\note[item]<6>{Préciser que des anticipations parfaites sont possibles, ou à l'inverse de la
rationalité limitée}
\end{itemize}
\end{frame}
\begin{frame}
......@@ -667,10 +687,11 @@ $$r_t^n = \rho + \sigma\,\psi^n_{ya}\,\mathbb{E}_t\{\Delta \widehat{a}_{t+1}\}$$
\begin{itemize}
\item Les marges souhaitées des entreprises agissent comme une taxe sur les salaires et
découragent le travail
\item S'élimine avec une subvention sur les salaires (financée par une
taxe non distorsive)
\item Subvention supposée en place $\Rightarrow$ le modèle flexible donne
l'optimum de premier rang
\item S'élimine avec une subvention sur les salaires
\note{Subvention financée par une
taxe non distorsive}
\item Subvention supposée en place \\
$\Rightarrow$ modèle flexible = optimum de premier rang
\end{itemize}
\pause
\item Inefficacités spécifiques au modèle à prix rigides:
......@@ -979,10 +1000,23 @@ $$L_t = -w_t + (1+\psi)r^k_t + K_{t-1}$$
\begin{frame}
\frametitle{Estimation bayésienne}
\begin{itemize}
\item Estimation bayésienne en information complète
\item Utilise un filtre de Kalman sur la vraisemblance de la forme réduite du
\item Combine:
\begin{itemize}
\item de l'information provenant de l'économètre (distribution \textit{a
priori} sur les paramètres)
\item de l'information provenant des données
\end{itemize}
\item Résultat: distribution \textit{a posteriori} sur les paramètres
\item Cas polaires:
\begin{itemize}
\item calibration: pas d'information extraite des données (distribution
\textit{a priori} = masse de Dirac)
\item estimation classique: pas d'information de l'économètre (distribution
\textit{a priori} uniforme)
\end{itemize}
\item Utilise un filtre de Kalman sur la vraisemblance de la forme réduite du
modèle
\item Nécessite des densités \textit{a priori}
\item Permet de reconstituer un historique des chocs
\end{itemize}
\end{frame}
......@@ -1186,52 +1220,167 @@ $\Rightarrow$ Indicateur des conditions de marché: ratio $v_t/u_t$
\begin{frame}
\frametitle{Agents financièrement contraints}
\frametitle{Agents soumis à contrainte de liquidité}
\begin{itemize}
\item Certains ménages sans accès au système financier \\
(ni épargne ni emprunt)
\item Consomment tout leur revenu, pas d'optimisation intertemporelle
\note[item]{Hypothèse: agents plus impatients}
\note[item]{Quand même optimisation de l'arbitrage consommation/loisir}
\item Mécanisme d'amplification des chocs de demande \\
$\Rightarrow$ augmente multiplicateurs budgétaires
\end{itemize}
Mentionner Eggertson et Krugman: deleveraging recession
\end{frame}
\begin{frame}
\frametitle{Accélérateur financier}
\framesubtitle{À la Kyiotaki-Moore}
Iacoviello (2005, AER): contrainte de collatéral + dette nominale =
amplification des chocs de demande (et amortissement des chocs d'offre)
\framesubtitle{À la Kiyotaki-Moore}
\begin{itemize}
\item Contrainte de liquidité variable: plafond de dette lié à un
collatéral (typiquement immobilier)
\item Deux sources de variation du plafond: prix du collatéral, ratio
prêt/valeur (\textit{loan-to-value})
\item Baisse du plafond \\
$\Rightarrow$ récession par désendettement (“\textit{deleveraging
recession}”)
\note[item]{Baisse du LTV: moment Minsky}
\item Amplification des chocs de demande:
demande $\nearrow$ $\Rightarrow$ prix $\nearrow$ $\Rightarrow$ collatéral
$\nearrow$ + dette $\searrow$ $\Rightarrow$ demande $\nearrow$
\note[item]{Choc de demande: la dette car elle est nominale}
\item Atténuation des chocs d'offre
\item Trappe à liquidité \\
$\Rightarrow$ cercle vicieux de déflation de la dette à la Fisher
\end{itemize}
\end{frame}
\begin{frame}
\frametitle{Accélérateur financier}
\framesubtitle{À la Bernanke-Gertler-Gilchrist}
\begin{itemize}
\item Entrepreneurs avec des projets risqués (défaut possible)
\item Besoin de financement externe
\item Asymétrie d'information: les banques n'observent pas le rendement du
projet
\note{Les banques connaissent juste la distribution agrégée du rendement}
\item Contrat optimal: taux et quantité de crédit fonction de la richesse
nette de l'entrepreneur
\item Accélérateur: \\
activité $\searrow$ $\Rightarrow$ richesse nette
$\searrow$ $\Rightarrow$ crédit $\searrow$ $\Rightarrow$ activité $\searrow$
\end{itemize}
\end{frame}
\subsection{Politique budgétaire}
\begin{frame}
\frametitle{Règles fiscales}
\frametitle{Instruments et règle fiscale}
\begin{itemize}
\item Taxes possibles:
\begin{itemize}
\item consommation (TVA)
\item revenus du capital
\item revenus du travail
\item forfaitaire
\end{itemize}
\item Dépenses:
\begin{itemize}
\item transferts
\item assurance chômage
\item consommation publique
\item investissement public productif
\item fonctionnaires
\end{itemize}
\item Règle fiscale: stabilisation de la dette à long-terme
\end{itemize}
\end{frame}
\begin{frame}
\frametitle{Ingrédients non-Ricardiens}
\framesubtitle{Par ordre croissant d'importance}
\begin{itemize}
\item Taxes distorsives (consommation, travail, capital)
\item Agents soumis à une contrainte de liquidité
\item Modèles à générations imbriquées:
\begin{itemize}
\item Productivité individuelle du travail décroissante dans le temps \\
$\Rightarrow$ impact plus faible des hausses futures de taxe sur le travail
\item Agents à durée de vie finie \\
$\Rightarrow$ facteur d'escompte subjectif plus élevé
\end{itemize}
\end{itemize}
\end{frame}
\begin{frame}
\frametitle{Multiplicateurs budgétaires}
\framesubtitle{Stimulus sur 2 ans, politique monétaire accomodante, moyenne
sur 9 modèles}
\vfill
\begin{tabular}{l|cc}
& États-Unis & Europe \\ \hline
Consommation publique & 1.55 & 1.52 \\
Investissement public & 1.59 & 1.48 \\
Transferts ciblés & 1.30 & 1.12 \\
Taxe sur consommation & 0.61 & 0.66 \\
Transferts non ciblés & 0.42 & 0.29 \\
Taxe sur profits & 0.24 & 0.15 \\
Taxe sur salaires & 0.23 & 0.53
\end{tabular}
\vfill
\small Source: Coenen \textit{et al.}, 2012
\note[item]{Point de départ: état stationnaire}
\note[item]{Financement par la dette}
\note[item]{Moyenne sur 9 modèles: 7 institutionnels (QUEST, SIGMA, BoC-GEM, FRB-US, GIMF, NAWM,
OECD Fiscal), 2 académiques (CEE, CCTW=SW+hand-to-mouth)}
\end{frame}
% \subsection{Hétérogénéité}
\subsection{En bref}
% \begin{frame}
% \frametitle{Agents hétérogènes}
% \end{frame}
\begin{frame}
\frametitle{Autres extensions}
\begin{itemize}
\item<1-> Agents hétérogènes
\note[item]<1>{Analyse des inégalités}
\item<2-> Rationalité limitée (processus d'apprentissage)
\item<3-> Système bancaire
\item<4-> Politique énergétique et environnementale (taxe carbone)
\item<5-> Défaut endogène sur la dette
\item<6-> Changement de régime markovien
\end{itemize}
\end{frame}
\section{Conclusion}
\appendix
\begin{frame}
\frametitle{Bilan}
\begin{block}{Atouts}
\begin{itemize}
\item Cadre théorique cohérent
\item Bien adapté à l'analyse quantitative
\item Confronté aux données, bonnes propriétés statistiques
\note{Colle aux données surtout sur la période de grande modération}
\item Richesse des exercices en variante
\end{itemize}
\end{block}
\begin{block}{Faiblesses}
\begin{itemize}
\item Insuffisant sur les crises financières
\item Dynamique trop simple (retour automatique à l'équilibre)
\item Prescriptions normatives souvent caricaturales
\item Complexité de l'outil
\end{itemize}
\end{block}
\end{frame}
\begin{frame}[allowframebreaks]
\frametitle{Bibliographie}
......@@ -1267,6 +1416,13 @@ amplification des chocs de demande (et amortissement des chocs d'offre)
\setbeamertemplate{bibliography item}[article]
\bibitem{Eleni}
Eleni Iliopulos, Thepthida Sopraseuth
\newblock {\em L’intermédiation financière dans l’analyse
macroéconomique : le défi de la crise}
\newblock Économie et Statistique, 451(1), 2012
\bibitem{Fisc}
Coenen \textit{et al.}
\newblock {\em Effects of Fiscal Stimulus in Structural Models}
......@@ -1276,4 +1432,25 @@ amplification des chocs de demande (et amortissement des chocs d'offre)
\end{thebibliography}
\end{frame}
\begin{frame}
\begin{center}
\vfill {\LARGE Merci pour votre attention!} \vfill
{\LARGE Des questions?}
\vfill
\end{center}
\vfill
\begin{columns}[T]
\column{0.18\textwidth}
\column{0.07\textwidth}
\ccbysa
\column{0.75\textwidth}
\tiny
Copyright © 2015 Sébastien Villemot \\
Sous licence \href{http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/}{Creative
Commons Attribution-ShareAlike 4.0}
\end{columns}
\end{frame}
\end{document}
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment